mardi 10 janvier 2017

Glacé...





Avec un extrait d'un de mes recueils "Les couleurs du temps" ( pourquoi pas...)

Le petit matin blanc
Ouvre tout grand sa corolle.

Surjet de dentelles immaculées
Aux bras des arbres fatigués
Arabesques vagabondes
Suspendues aux cils du monde

Tout se tait dans cette luminance.
Le silence tout en nuances
S’offre un morceau de solitude...
Et ce n’est pas son habitude...

Le petit matin blanc
N’est plus seul.